Le Bruit des Pierres

Le Bruit des Pierres

2016-2018

Sous une table d’un marché aux puces berlinois, un carton contenant des dizaines de négatifs au gélatino-bromure d’argent datant de la fin du 19e siècle. L’objet est pour moi fascinant, témoin de l’oubli et de la disparition. Peu m’importe son référent, le support et les marques de son altération physique m’interpellent. Miroirs d’argent, décollement de la gélatine, moisissure, rayures, empreintes digitales: autant d’éléments qui font basculer l’image dans l’absence, l’oubli et la disparition. À la place d’un sujet ou d’un souvenir, on trouve sur ces négatifs une matière lacunaire, laissant ainsi la place à des formes abstraites et fantomatiques. En cherchant un équilibre entre effacement de l’image originale et mise en avant de la matière concrète du support endommagé, je manipule, retravaille et me réapproprie ces matrices.

Les images du Bruit des Pierres se situent parfois aux limites de la matérialité, entre apparition et disparition, entre le photographique et le pictural. Par leur absence de représentation, elles réduisent au silence le référent réel et sa forme. Toute qualité d’original a disparu, laissant place à des bribes d’informations, des traces, des murmures.

Un premier volet de ce travail a été exposé à Berlin fin 2016, un deuxième à l’espace EEEEH ! à Nyon en mai 2018 et un troisième en septembre 2018 à la galerie l’Abordage à St-Sulpice.

 

  • dorée_1b
  • lac
  • dorée_2
  • biche dorée
  • biche noir
  • verte2
  • negatifs
  • bleu_01
  • bleu_02
  • bleu_03